Afghanistan

Depuis 2002, HumaniTerra s’est engagée pour l’amélioration de la prise en charge des patients opérés au sein du Centre pilote des Grands Brûlés à Herat, mis en place par l’association en 2007. Une équipe de HumaniTerra présente à Herat, a assuré la formation continue du personnel paramédical local de 2007 à 2012.

HumaniTerra a également équipé en 2010 le bloc opératoire de l’hôpital de la province de Herat et organise annuellement des missions d’enseignement en orthopédie. Depuis 2008, et dans le cadre de ses missions en faveur des grands brûlés, HumaniTerra a également organisé une campagne de prévention contre l’immolation des jeunes femmes, dont les résultats sont très positifs.

Création d'un centre pilote pour les grands brûlés à Herat et missions de soins en chirurgie réparatrice

Présente depuis 2002 en Afghanistan, HumaniTerra organise annuellement des missions de chirurgie réparatrice pour les grands brûlés au sein de l’hôpital général de Herat (proche de la frontière iranienne).

La présence d’un phénomène récurrent d’immolation par le feu chez de très jeunes femmes et les conditions de traitements exceptionnellement rudes et primaires ont motivé HumaniTerra à ouvrir un Centre pilote pour les grands brûlés à Hérat en 2007.

Inauguré en 2007, le Herat Burn Center accueille aujourd’hui 700 patients par an, tout en répondant à des normes internationales : le centre de soins est le lieu d’une médecine préventive, de traitement et de suivi post-traumatique grâce à l’action concertée de différents partenaires qui ont pris place au sein de ce projet, mené sous la tutelle de HumaniTerra et du Ministère de la Santé afghan. En 2009, dans le cadre d’une réforme hospitalière, l’unité de soins est devenue un centre de formation à l’échelle nationale.

Depuis 2008, la coordinatrice de programme, l’infirmière Marie-José Brunel, a contribué à la formation de plus de 36 membres du personnel paramédical du Centre des Grands Brûlés de Herat au cours des seize mois qu’elle a passés sur le terrain. Chef de mission de HumaniTerra à Herat, Marie-José Brunel a par ailleurs coécrit un ouvrage avec Dorothée Olliéric, grand reporter à France 2, S’immoler à 20 ans, une infirmière française en Afghanistan témoigne, publié aux éditions Grasset. Les droits d’auteur de ce livre sont offerts à HumaniTerra.

Partenaires : EuropeAid, Fondation Veolia environnement (stérilisation).

Campagne de prévention de l'immolation dans la province de Herat (2008-2012)

HumaniTerra mène une campagne de prévention de l’immolation des jeunes filles dans l’ouest afghan depuis 2008. Pour mener à bien ces actions de sensibilisation, HumaniTerra a sélectionné deux partenaires locaux, Voice of Women Organisation (VOW) et Women Life Care (WLC), chargés respectivement de sensibiliser et de recenser les familles à risques et les femmes vulnérables pour permettre de les orienter vers les centres adaptés.

Dans le cadre de cette campagne de prévention, HumaniTerra mène des actions de sensibilisation, telles que la diffusion de films-documentaires et l’organisation de débats, que met en œuvre son association partenaire Voice of Women Organisation sous la supervision de la délégation de HumaniTerra à Herat.

La première phase de la campagne de prévention (2008-2009) a déjà touché 20 000 personnes et a permis de réduire de manière significative le nombre de jeunes filles immolées par le feu admises au sein du Centre pilote pour les grands brûlés de Herat. Grâce à ce succès, la campagne a été renouvelée jusqu’en janvier 2012.

À l’occasion de la clôture de la dernière phase de la campagne de prévention, HumaniTerra dresse un bilan très positif de ses actions, enregistrant notamment une baisse de 80 % des cas de suicides par le feu à l’Hôpital de Herat en 4 ans (147 cas de suicide par le feu ont été recensés en 2010-2011, contre 350 cas uniquement sur l’année 2007, avant la première phase de campagne).

Ces résultats sont le fruit d’une campagne active de sensibilisation : durant la campagne 2011-2012, sept clips vidéo et audio ont été réalisés et diffusés pendant six mois à la télévision et radio locales. L’association Voice of Women Organisation a organisé des rencontres et des projections suivies de débats dans les hôpitaux et communautés des provinces de Herat, Ghor et Badghis, afin de sensibiliser plus de 13 000 participants.

Une enquête sociologique a également été mise en place par un opérateur afghan, sous la supervision de HumaniTerra. Les enquêteurs de Women Life Care ont interrogé plus de 1 300 foyers afghans, dans les quartiers les plus sensibles de la ville de Herat. Les résultats de cette enquête feront l’objet d’une analyse par une sociologue française et seront transmis à tous nos partenaires afghans.

Voir les clips vidéos de prévention diffusés à la TV Afghane

Partenaires : Voice of Women (VWO), Women Life Care Organisation (WLC), Agence française de Développement, UNICEF, Fondation Pinault Printemps la Redoute, Éditions Grasset.

Le développement de l'offre et de la qualité des soins chirurgicaux de l'hôpital régional de Herat : Herat Operating Theatre Project (HOT)

Après des années de renforcement des compétences des équipes de chirurgie réparatrice et orthopédique, HumaniTerra s’est engagée dans un ambitieux projet de restructuration des blocs opératoires de l’hôpital régional de Herat, en collaboration avec les coopérations italienne et japonaise en Afghanistan.

Le renforcement des compétences médicales avait permis la première pose de prothèse totale de la hanche par une équipe afghane en 2007, avec les experts de HumaniTerra. En 2008, 3 prothèses ont été posées par les chirurgiens afghans. Depuis, plus d’une centaine de prothèses ont été implantées par l’équipe chirurgicale formée par HumaniTerra.

En 2009, un vaste bloc opératoire moderne et performant a été installé par HumaniTerra dans l’hôpital général de Herat : le Herat Operating Theater Project (HOT).

Partenaires : Coopérations japonaise et italienne

PARTAGER

NEWSLETTER

Inscrivez vous et recevez toutes nos actualités